30 femmes pêcheurs à pied en formation à l’Institut Supérieur des Pêches Maritimes d’Agadir (ISPM)

Dans le cadre du cycle de formation s’inscrivant dans la mise en œuvre des activités du projet « Appui aux femmes pêcheurs pour un accès durable aux ressources halieutiques dans les zones les plus vulnérables du Maroc »

Date:

Le siège de l’Institut Supérieur des Pêches Maritimes (ISPM) a accueilli, du 16 au 20 novembre 2021, 30 femmes pêcheurs, à l’occasion d’un cycle de formation s’inscrivant dans la mise en œuvre des activités du projet « Appui aux femmes pêcheurs pour un accès durable aux ressources halieutiques dans les zones les plus vulnérables du Maroc », mené dans la région d’El Jadida, Agadir et Tiznit. Cette initiative est le fruit d’un partenariat entre le Gouvernement japonais, ONU Femmes Maroc et le Département de la pêche maritime. La formation a connu la participation du Directeur et des formateurs de l’ISPM.

Ce programme de renforcement des capacités en matière de techniques de traitement, de conservation, de valorisation des produits marins et de bonnes pratiques d’hygiène a été organisé au profit de 30 femmes adhérentes à 7 coopératives de femmes pêcheurs à pied : Afoule Aftasse, Imessouane – Agadir, Mahar Essahel, Tiguert, Douar Agaraz, Commune de Tamri – Agadir, Tigri Femmes-Tamri, Tigri Assahel, Sidi Boulfdail, Gourizim, Sahel Aglou et Boualanwar de Tiznit

Un enjeu de valorisation des produits et d’amélioration des circuits de vente

La formation a pour vocation de fournir aux  femmes pêcheurs à pied des capacités techniques en termes de transformation, de gestion de la qualité et d’hygiène des produits halieutiques. L’objectif final est de permettre à ces femmes un meilleur accès aux marchés nationaux et internationaux et aux grandes surfaces commerciales.

Une formation accès sur les aspects pratiques pour ancrer de nouvelles méthodes de travail

Les cours pratiques ont porté essentiellement sur la préparation et la valorisation des moules traditionnelles, du poisson, du calamar, et du poulpe ainsi que sur les conditions d’hygiène adaptés à chaque environnement de production. Cette formation permettra d’augmenter la valeur ajoutée des produits commercialisés et de diversifier l’offre des produits destinés à la consommation et contribuer par là au renforcement de la sécurité alimentaire.

Madame Fatima Azdoud, Présidente de la coopérative Mahar Essahel à Agadir et participante à la formation, souligne les progrès réalisés : « qui aurait pensé il y a 4 mois, que les femmes des 7 coopératives seraient en mesure de réaliser une belle gamme de produits : chinchard fumé sous vide, moules fumées sous vide, calamar et poulpe fumés sous vide, moules, poulpe et calamar en marinade, un véritable exploit pour nous… ».

La formation des femmes pêcheurs à pied en images 

Formation des femmes pêcheurs à pied en images

 

Formation des femmes pêcheurs à pied en images

 

Formation des femmes pêcheurs à pied en images