Articles

9
résultats trouvés
1 - 9 de 9 résultats
Date:
Comment les constructions sociales de masculinité et de féminité au sein de la société tunisienne influencent-elles les phénomènes d’adhésion à l’extrémisme violent ? Voilà une question à laquelle ONU Femmes et OXFAM ont essayé d’apporter une réponse à travers une étude conjointe intitulée « Penser le genre dans les réponses à l’extrémisme violent en Tunisie - Enjeux conceptuels, état des lieux, pistes d’action » présentée lors d’un séminaire organisé le 16 novembre à Tunis.
Date:
Le Ministère de la communication et ONU Femmes ont organisé, le 27 mars à Alger, un atelier de restitution des principaux résultats d’une étude sur la situation socio-professionnelle et la visibilité des femmes dans les médias en Algérie.
Date:
Signée par Amina Lemrini Elouahabi, Présidente de la HACA, Leila Rhiwi, Représentante du Bureau multi-pays de l’ONU Femmes pour le Maghreb, et par Khaled Salah, Représentant de l’UNESCO au Maghreb, cette convention engage ONU Femmes et l’UNESCO à accompagner la HACA dans la mise en œuvre des axes de sa stratégie d’action, notamment dans le domaine de la lutte contre les stéréotypes fondés sur...
Date:
Assurer la production d’un discours médiatique exempt de stéréotypes sexistes, tel était l’objectif d’une rencontre de sensibilisation à la question du genre organisée par le Ministère de la Communication et ONU Femmes au profit des professionnels des médias algériens.
Date:
Dans le cadre du Festival International du Printemps des Arts de Kairouan et de son plan d’action destiné à lutter contre les violences faites aux femmes, ONU Femmes Tunisie a co-animé une table ronde avec le CREDIF, l’ATFD section de Kairouan, le projet KARAMA UNFT section de Kairouan et la Ligue des Electrices Tunisiennes (LET) sur le thème des violences à l’encontre des Femmes.
Date:
A l’occasion de la campagne internationale 2015 « Tous UNiS contre la violence à l’égard des femmes », ONU Femmes s’est vu témoigner un soutien sans précédent et de toutes parts en Algérie. La mobilisation dans le pays fut, en effet, aussi bien institutionnelle que médiatique.
Date:
La campagne mondiale « Tous UNiS pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes » a été lancée le 25 novembre 2015 à la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc (BNRM), à Rabat. Le Musée Mohammed VI d’Art Moderne et Contemporain, illuminé en orange pendant les 16 jours d’activisme, a également manifesté son soutien à la campagne.
Date:
Le premier cycle de formation sur l’approche genre et la communication pour les radios de proximité et les associations de la société civile tunisienne a eu lieu le 9 octobre 2015 à Sidi Bouzid. Les formations avaient commencé le 3 aout à Bizerte et ont touché également les gouvernorats de Tunis, Kairouan, Médenine et Tozeur, mobilisant 75 participants (dont 70% femmes) membres des radios de proximité et des associations locales.
Date:
Dans le cadre des célébrations autour de la Journée internationale de la Femme 2015 et de l’anniversaire des vingt ans de la Déclaration de Pékin, le Ministère marocain des Affaires étrangères et de la coopération et l’ONU Femmes ont organisé le 27 février un séminaire pour dresser un bilan des progrès réalisés et des perspectives en matière des droits des femmes au Maroc.