Articles

10
résultats trouvés
1 - 10 de 10 résultats
Date:
Dans le cadre de la mise en œuvre du programme « Renforcement de l’effectivité de l’égalité des droits entre les hommes et les femmes, en Algérie » (REEA, 2015-2019) , et plus particulièrement de son axe 2 relatif à la prévention et à la lutte contre la violence à l’égard des femmes, ONU Femmes a organisé du 31 mars au 2 avril et du 7 au 9 avril 2019, en partenariat avec la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN), deux sessions de formation sur l’accueil et la prise en charge des femmes et des filles victimes de violence à l’école de police de Saoula (Alger).
Date:
Comment les constructions sociales de masculinité et de féminité au sein de la société tunisienne influencent-elles les phénomènes d’adhésion à l’extrémisme violent ? Voilà une question à laquelle ONU Femmes et OXFAM ont essayé d’apporter une réponse à travers une étude conjointe intitulée « Penser le genre dans les réponses à l’extrémisme violent en Tunisie - Enjeux conceptuels, état des lieux, pistes d’action » présentée lors d’un séminaire organisé le 16 novembre à Tunis.
Date:
La violence à l’égard des femmes ne doit pas être considérée comme un simple acte ou incident. Il s’agit d’un phénomène sociétal structurel et institutionnel. Des lois discriminantes qui distinguent entre les hommes et les femmes sont des lois qui non seulement légitimisent la violence mais la banalise car la loi institutionalise et légitimise la violence. C’est pour cela qu’il est...
Date:
Journée d'étude sur les loi contre la VFF regards croisés: Maroc-Tunisie  Les deux journées étaient organisées à l’occasion de la présence à Rabat de Madame Sana Ben Achour, juriste tunisienne qui a participé à la rédaction de la loi tunisienne et militante des droits des femmes. Les deux moments ont ciblé les différentes parties prenantes impliquées dans le processus l&eacute...
Date:
C’est un mercredi 26 juillet historique que les tunisiennes et les tunisiens ont vécu et ce grâce à l’adoption, tant attendue, d’une loi contre les violences faites aux femmes. Votée à l’unanimité par l’Assemblée des Représentants du Peuple (avec 146 voix sur 217 élus et zéro abstention), la loi contre les violences faites aux femmes adopte une approche intégrale qui permet de responsabiliser l’ensemble des secteurs concernés dans des efforts concertés de prévention, de prise en charge et de réponse aux violences faites aux femmes.
Date:
C’est le résultat de deux années de travail dans le cadre du projet « création de mécanismes intersectoriels pour la prise en charge des femmes victimes de violences dans le grand Tunis 2014-2017 », mis en œuvre par l’Office National de la Famille et de la Population et le Ministère de la femme, de la famille et de l’Enfance et ONU Femmes Maghreb.
Date:
Dans le cadre du programme de coopération « Renforcement de l’effectivité de l’égalité des droits entre les hommes et les femmes, 2015-2017 » , le Ministère de la Famille, de la Solidarité Nationale et de la Condition de la Femme (MSNFCF), conduit, avec l’appui d’ONU Femmes, un projet de renforcement des capacités des professionnels des Directions de l’Action Sociale et de Solidarité des wilayas (DASS) impliquées dans le dispositif d’écoute, de conseil et d’accompagnement des femmes en difficulté sociale.
Date:
Appuyer les dynamiques institutionnelles et de la société civile, visant la défense et la promotion des droits humains des femmes en Algérie, en faveur d’une égalité effective entre les deux sexes, est l’objectif du nouveau programme de coopération signé le jeudi 1er octobre 2015 à Algers.
Date:
Les expertes et experts pensent qu’avec l’adoption de la nouvelle loi contre la traite des personnes, les autorités pourront plus facilement mener des enquêtes et engager des poursuites à l’encontre des auteurs de ce crime très répandu.
Date:
Dans le cadre des célébrations autour de la Journée internationale de la Femme 2015 et de l’anniversaire des vingt ans de la Déclaration de Pékin, le Ministère marocain des Affaires étrangères et de la coopération et l’ONU Femmes ont organisé le 27 février un séminaire pour dresser un bilan des progrès réalisés et des perspectives en matière des droits des femmes au Maroc.