8
résultats trouvés
1 - 8 de 8 résultats
Date:
Les États sont tenus en droit international de traiter du problème de la violence à l’égard des femmes. Il leur est demandé de faire preuve de la diligence voulue pour prévenir les actes de violence à l’égard des femmes, d’enquêter sur ces actes, de poursuivre et de sanctionner leurs auteurs et de fournir réparation et assistance aux victimes. Des instruments internationaux et régionaux relatifs aux...
Date:
Sans une législation exhaustive, il n’est pas possible d’agir effectivement et de manière coordonnée contre la violence dont les femmes sont victimes. En droit international, les Etats sont tenus sans doute possible d’adopter et d’appliquer une législation interdisant toutes les formes de violence à l’encontre des femmes et d’en assurer le suivi. Depuis une vingtaine d’années, de nombreux Etats ont adopté...
Date:
Dans le cadre de l’intégration de l’approche Genre dans la production des indicateurs statistiques, et au vu de l’importance de l’étude des spécificités régionales et locales, l’Institut National de la Statistique a réalisé, avec l’appui d’ONU Femmes, des analyses Genre par gouvernorat des données du Recensement général de la population et de l’habitat 2014 en Tunisie...
Date:
Les résultats de l’étude sur les inégalités et la discrimination à l’encontre des femmes et des filles dans la législation tunisienne, réalisée dans le contexte de la nouvelle Constitution de 2014 qui consacre l’égalité des citoyens et citoyennes, viennent d’être publiés. L’analyse des inégalités s’est faite à quatre niveaux législatifs : politique, civil et familial, de la sûreté ainsi qu’économique et social.
Date:
Afin d’accompagner les acteurs de la société civile dans le processus de suivi et évaluation des politiques publiques et territoriales dans le domaine de la prévention, la protection, la lutte et l’élimination de la violence faite aux femmes et fondée sur le genre, l’AMVEF a commandité l’élaboration de cette méthodologie, avec des normes, des standards, des outils, des critères de choix de la problématique à suivre, et des indicateurs genrés.
Date:
L’étude a comme objectifs de disposer d’une situation de référence sur le nombre, les profils et les conditions d’accès des femmes membres des organesde gouvernance des grandes entreprises publiques et privées, établir une distinction en termes de situation et de conditions d’accès des femmes aux fonctions de Directeur Général, de membres du Directoire ou de membres du Comité de Direction des grandes entreprises au Maroc, identifier les entraves et les facteurs incitatifs à la présence desfemmes dans les instances de gouvernance des grandes entreprises.
Date:
L’objectif général de l’étude est d’aller dans le sens du programme stratégique à moyen terme(PSMT) du Ministère de la Modernisation des Secteurs Publics relatif à l’institutionnalisation del’égalité entre les sexes dans la Fonction Publique. Il s’agit de contribuer, dans le cadre de ce plan,à identifier les actions à mettre en oeuvre pour assurer l’égalité des chances dans l’accès auxpostes de responsabilité. Ce faisant, l’étude va également dans le sens du domaine 6 de l’AgendaGouvernemental pour l’Egalité 2011-2015. Ce domaine concerne « l’accès équitable et égal auxpostes de prise de décision électifs et dans l’administration ».
Date:
La présente étude, initiée par le MMSP avec le soutien de l’ONU-Femmes et de la GIZ, a pourobjet d’établir une situation de référence, un diagnostic de la situation actuelle et des stratégieset mesures à mettre en place afin de doter la fonction publique d’une vision, d’une stratégie etde mesures de conciliation/articulation de la vie professionnelle et la vie familiale/privée desfemmes et hommes fonctionnaires.