Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

Infographies: Violences faites aux femmes et aux filles

Le groupe Eco-Médias a réitéré son engagement auprès d’ONU Femmes pour accompagner les 16 jours d’activisme contre la violence faite aux femmes et aux filles. Les journaux Assabah et L’Économiste, qui soutiennent la campagne depuis 2015, ont dédié tout au long des 16 jours un espace quotidien dans leurs versions papiers et électroniques pour la présentation des résultats de l’enquête internationale IMAGES sur les hommes et l’égalité des sexes, réalisée en 2016 dans la région de Rabat-Salé-Kénitra.

Date : 14 décembre 2018

 

19% des hommes reconnaissant avoir commis une forme de violence économique vis-à-vis de leurs conjointe (comme empêcher une femme d'exercer un travail rémunéré, s'accaparer son revenu ou la chasser du domicile conjugal)
 
 

63% des femmes interrogées ont été confrontées durant leur vie à des actes de harcèlement sexuel; et 45% au cours de trois mois précédent l'enquête.

77% des hommes interrogés estiment avoir un devoir de tutelle à l'égard de leur femmes et leur familles.

70% des hommes interrogés affirment que la responsabilité la plus importante de leurs femmes est de s'occuper de la maison et cuisiner pour la famille.

72% des hommes interrogés estiment que s'occuper des enfants devrait être la responsabilité de la mère. Moins de 33% des femmes et des hommes enquêtes connaissent les dispositions légales en matière de violence à l'égard des femmes

41% des hommes interrogés estiment que plus de droits pour las femmes signifie que les hommes en perdent.

50% des hommes interrogés ont insulté, rabaissé, intimidé ou menacé leur épouse durant leur vie, près de 29% au cours de l'année précédant l'enquête

85% des hommes marocains interrogés affirment avoir été plus libres de sortir de la maison que leurs soeurs

60% des hommes et 48% des femmes interrogés continuent de soutenir l'idée qu'une femmes violée devrait de marier avec son agresseur

60% de ceux qui ont indiqué avoir commis un acte de harcèleme,t ou de violence sexuelle à l'encontre d'une femme ou d'une fille dans les espaces publics ont affirmé qu'ils l'auraient fait pour s'amuser ou pour le plaisir

37% des hommes interrogés estimes qu'un homme qui viole une femmes et qui se marie avec elle ne doit pas être poursuivi en justice

71% des femmes et 48% des hommes interrogés sont en faveur de la pénalisation du viol conjugal

 

21%

19%

62%

23%

63%

77%

70%

72%

33%

41%

50%

85%

60%

60%

37%

72%