Genre et gouvernance - Redevabilité sociale sensible au genre. Méthodologie de suivi/évaluation d’actions de politiques publiques et territoriales par des acteurs de la société civile

Auteurs / éditeurs : M Ahmed Bencheikh, AMVEF

Dans la réforme constitutionnelle de 2011, les droits des femmes ont connu la plus importante avancée depuis l’indépendance du Maroc. Dès le préambule, il est proclamé que le Royaume s’engage à « bannir et combattre toute discrimination à l’encontre de quiconque, en raison du sexe ». Il est remarquable que dans cet alinéa relatif à l’élimination des discriminations, celle qui est relative au sexe est mentionnée en premier, avant celle relative à la couleur, aux croyances, à la culture, à l’origine sociale ou régionale, à la langue ou à l’handicap. D’autre part, la nouvelle constitution consacre la suprématie des instruments juridiques internationaux dont la Convention sur l’Elimination de toutes les formes de Discrimination à l’égard des Femmes (CEDEF), ainsi que la territorialisation des actions de développement dans un cadre de régionalisation avancée, axée sur l’intersectorialité, la proximité et la recevabilité institutionnelle des services publics.

Afin d’accompagner les acteurs de la société civile dans le processus de suivi et évaluation des politiques publiques et territoriales dans le domaine de la prévention, la protection, la lutte et l’élimination de la violence faite aux femmes et fondée sur le genre, l’AMVEF a commandité l’élaboration de cette méthodologie.

Visionnez / téléchargez

Version en FR

Informations bibliographiques

Couverture géographique : États arabes / Afrique du Nord ; Maroc

Thèmes : Gouvernance et planification nationale ; Suivi et évaluation ; Mécanismes institutionnels

Type de ressource : ; Travaux d’investigation ; Lois / législation

Bureau d’ONU Femmes impliqué dans la production :

Année de publication : 2013

Nombre de pages : 70

Entités éditrices : Entité des Nations Unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes