La parité homme/femme entre l’institutionnel et la réalité : Cas des nominations aux hautes fonctions

Image
Auteurs/éditeurs
Houriya Cherif Haouat

La cadence du processus de démocratisation au Maroc s’est accélérée suite à la Constitution 2011 où la primauté des conventions internationales sur les lois internes, l’égalité entre les femmes et les hommes dans tous les droits, la parité et la non-discrimination constituent des dispositions fondamentales. Actuellement, on assiste à un accord presque consensuel sur l’égalité hommes/femmes et personne n’ose plus la remettre en question. Mais il y a lieu de se poser la question de fond : jusqu’à quel point tout cela est concrétisé ? Pourquoi cet écart entre les lois et ce qui se passe dans la réalité ? L’inscription de l’égalité et de la parité dans la nouvelle Constitution de 2011 ne pourrait constituer une grande avancée pour la question des droits des femmes que si ces droits sont accompagnés de mesures pratiques permettant de décliner la loi sur l’égalité et sur la parité en résultats concrets.

 

Visionnez / téléchargez

Version en FR

Informations bibliographiques

Couverture géographique: États arabes / Afrique du Nord Maroc
UN Women office publishing: Morocco Multi-Country Office
Année de publication
2015
Nombre de pages
59