Extrémismes violents, leadership, et peacebuilding au féminin

Plus qu’une approche particulière et surérogatoire de la présences des femmes sur les réalités du terrain de violence et de non-violence, l’étude « Extrémismes violents, leadership, et peacebuilding au féminin » entend illustrer à quel point il y a urgence à démontrer la place qu’occupent les femmes dans des processus antagonistes aussi bien de production de violence que de lutte contre les violences. Cette double attention permet alors, d’une part, de clarifier les logiques de basculement dans l’extrémisme violent des femmes, notamment, et d’autre part, d’entendre comment renforcer la capacitation du leadership féminin à la médiation, à la consolidation et au renforcement des compétences, ainsi qu’à l’empowerment féminin sur ces questions sociétales urgentes et fondamentales. L’étude contribue à présenter les initiatives institutionnelles et à repenser les outils, les programmes et les démarches d’intervention de la société civile sur les champs des violences extrêmes et où les femmes, sans tomber dans le binarisme cru, sont autant des victimes que des productrices de violences.

Cette étude a été faite par ONU Femmes en partenariat avec la Rabita Mohammadia des Oulémas

Visionnez / téléchargez

Informations bibliographiques

Couverture géographique : États arabes / Afrique du Nord ; Maroc

Thèmes : Élimination de la violence contre les femmes et les filles

Année de publication : 2021