Les femmes semencières participent à un voyage d’étude sur les techniques de valorisation des Plantes Aromatiques et Médicinales

Date : vendredi 28 août 2015

Dans le cadre du projet « Appui aux femmes semencières pour un développement égalitaire, solidaire et durable », un voyage d’étude et d’échange a été organisé du 24 au 26 août 2015 au profit de 24 agriculteurs et femmes semencières dans la zone de Marrakech. Le voyage a permis aux participant-e-s, provenant du GIE/PAM d’Errachidia, de la commune d’Ajoukak et aux membres de l’association THM, de connaître d’autres expériences en matière de production et de gestions des plantes aromatiques et médicinales (PAM), en visitant trois sites différents.

Les participants et participantes au voyage d'étude. Photo: ONU Femmes
Les participants et participantes au voyage d'étude. Photo: ONU Femmes

Les participant-e-s ont visité le Jardin Bio-Aromatique d’Ourika, qui est également le berceau de la société Nectarome. Le jardin, qui a pas moins de 45 variétés de PAM et de nombreuses plantes ornementales a pour but d’informer et de sensibiliser les visiteurs et habitants de la région sur les vertus des PAM et leurs utilisations traditionnelles et modernes dans divers domaines. 

La société Nectarome, qui valorise et commercialise des huiles essentielles, a informé les participant-e-s sur les évolutions d’utilisation des plantes et les produits.

L’unité de séchage et d’extraction des huiles essentielles des PAM de la Coopérative agricole d’Agoundis pour le développement forestier et agricole (CADDEFA), situé dans la vallée d’Agoundis, a été le deuxième site d’intérêt pour le groupe. Il s’agit d’un projet de valorisation de trois sortes de PAM (thym, lavande et sauge), mis en œuvre sur une superficie de 11.000 ha par CADDEFA et regroupant 64 agriculteurs et agricultrices de PAM, dont 50 femmes. Les membres de la coopérative ont partagé leurs connaissances sur les techniques de collecte des PAM, de séchage et d’extraction des huiles essentielles.

Pour clôturer le voyage d’étude, le groupe a visité l’entreprise Thériaque. Située à 40km au sud de Marrakech, Thériaque possède un terrain se composant de 3 banquettes ou sont présentés une soixantaine de PAM, dont les plus importantes : Bigaradier, Géranium, Marjolaine, Romarin, Rose, Sauge, Thym et Verveine. Les plantes sont produites biologiquement sans apport d’engrais chimiques, et les huiles essentielles sont distillées sur place. Les participant-e-s ont pu visiter la distillerie de Thériaque pour mieux comprendre le processus de la distillation.

Cette activité s’inscrit dans le projet « Appui aux femmes semencières pour un développement égalitaire, solidaire et durable au Maroc », qui a été lancé en novembre 2013 par ONU Femmes en partenariat avec Terre et Humanisme Maroc et l’appui de la France, vise à renforcer le leadership des femmes à travers leur autonomisation économique tout en en œuvrant à la préservation de l’environnement, de la biodiversité et notamment la nécessité de sauvegarder les semences locales paysannes. 

Le projet vise également à saisir l’opportunité du développement de l’agro-écologie pour le renforcement de l’autonomisation économique des femmes en tant qu’agricultrices et productrices de semence bio.