Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, Journée des droits de l'homme

La campagne Tous UNiS pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes au Maroc

Dans le cadre de la campagne « Tous UNiS pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes », deux bâtiments seront illuminés en orange le mercredi 25 novembre au Maroc. Un spectacle culturel aura lieu le même jour à Rabat pour commémorer la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

Date : vendredi 20 novembre 2015

En partenariat avec ONU Femmes, la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc (BNRM) et le Musée Mohammed VI d'Art Moderne et Contemporain seront illuminés en orange le mercredi 25 novembre 2015, en soutien à la campagne des 16 jours d’activisme contre la violence à l’égard des femmes. A la BNRM, un spectacle culturel aura lieu dès 18h00. Au programme : une performance d’acrogym du Fès City Crew traitant sur la violence à l’égard des femmes, une pièce du théâtre Aquarium sur la violence sexuelle et une pièce des Femmes Soulalyates sur le droit à la terre.

ONU Femmes au Maroc organise ce spectacle culturel dans le cadre de la campagne des 16 jours « Tous UNiS pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes et des filles », qui se déroule chaque année du 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, au 10 décembre, Journée internationale des droits humains.

L’initiative mondiale, lancée en 2008 par le Secrétaire Général des Nations Unies Ban Ki-Moon et coordonnée par ONU Femmes, fait un appel à « Oranger le monde ». La couleur orange a été choisie afin de symboliser l’avènement d’un monde où les femmes et les filles vivent à l’abri de la violence. En 2014, plusieurs sites emblématiques ont été illuminés en orange pour sensibiliser le monde à cet enjeu et stimuler l’action. 

Campagne 2014. Photo: ONU Femmes

Cette initiative s’inscrit dans la lutte internationale contre la violence à l’égard des femmes et des filles, qui est une des formes de violations des droits humains les plus systématiques et les plus répandues, et qui résulte des discriminations multiples que subissent les femmes. Au niveau mondial, une femme et/ou fille sur trois subissent des violences psychologiques, physiques, sexuelles ou économiques. Au Maroc, selon l’enquête nationale sur la prévalence de la violence à l’égard des femmes en 2009, 62,8% ont déclaré avoir subi un acte de violence sous une forme ou une autre durant les douze mois précédant l’enquête.

La commémoration des 16 jours d’activisme offre l’opportunité d’attirer une fois encore l’attention individuelle et collective, sur la nécessité d’aborder la question des violences faites aux femmes et aux filles, et de promouvoir leurs droits humains.

Pour télécharger le programme de la soirée, cliquez ici.

Tous Unis.