Tunisie : Atelier de présentation des résultats de l’analyse Genre du « Recensement Général de la Population et de l’Habitat 2014 » et le rapport « Analyse des indicateurs genre en Tunisie 2015 »

Dans le cadre de ses actions concrètes visant l’intégration de l’approche Genre dans la production des indicateurs statistiques ainsi que des études approfondies relatives à la situation des femmes en Tunisie, l’Institut National de la Statistique (INS) a entrepris en partenariat avec ONU Femmes et avec le financement de l’Union Européenne (UE) deux initiatives ambitieuses.

Date : vendredi 8 avril 2016

Ces deux initiatives sont :
  • L’Analyse genre approfondie des résultats du « Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) 2014 »,
  • L’Analyse pour la production d’un rapport Genre périodique regroupant des indicateurs genre selon les standards internationaux.

Un atelier a été organisé le 05 avril 2016 en vue de présenter les résultats de ces deux travaux.

L’ouverture de l’événement a été effectué par Mme Samira Meraii, Ministre de la femme, de la famille et de l’enfance (MFFE), Mme Mélanie Bride, attachée de coopération et chargée des programmes égalité homme-femme et société civile de la délégation de l’Union Européenne en Tunisie, Mme Leila Rhiwi, représentante de ONU Femmes Maghreb et M. Hedi Saidi, Directeur général de l’INS.

Ouverture de l’atelier de présentation des résultats de l’Analyse Genre du Recensement Général de la Population et de l’Habitat 2014 et du Rapport analyse des indicateurs Genre en Tunisie 2015, à Tunis le 05 Avril 2016. De g à d : Mme Leila Rhiwi, représentante de ONU Femmes Maghreb, Mme Samira Merai, Ministre de la femme, de la famille et de l’enfance, Mme Mélanie Bride, attachée de coopération et chargée des programmes égalité homme-femme et société civile de la délégation de l’Union Européenne en Tunisie et M. Hedi Saidi Directeur général de l’INS. Photo : ONU Femmes et INS

Ouverture de l’atelier de présentation. De g à d : Mme Leila Rhiwi, représentante de ONU Femmes Maghreb, Mme Samira Merai, Mme Mélanie Bride et M. Hedi Saidi. Photo : ONU Femmes et INS

L’analyse genre du « Recensement général de la population et de l’habitat 2014 » est la première à être menée par l’INS, organisme central du système national de la statistique. Cette initiative a permis d’analyser tous les modules du RGPH2014 selon une approche Genre, de dégager les problématiques liées au genre qui en découlent et de produire les recommandations jugées nécessaires pour promouvoir l’égalité entre les deux sexes et l’autonomisation des femmes.

De plus, ce travail est de nature à permettre aux décideurs de conduire des analyses approfondies, de piloter des stratégies, d’évaluer les avancées en matière d’égalité femmes-hommes et de renforcer la situation de la femme en Tunisie.

Dans le deuxième rapport « Analyse des indicateurs Genre en Tunisie 2015 », le travail a consisté à identifier les indicateurs Genre, en se basant sur les normes et standards internationaux de la division des statistiques des Nations Unies (UNSTAT), de les comparer aux données existantes grâce à des consultations avec les différentes structures productrices de données et d’établir une base de données Genre en Tunisie. Ce travail, qui sera mené de façon périodique, constitue une base solide et impartiale pour éclairer les différences liées au genre et les inégalités qui en résultent. Il permettra également de formuler des politiques basées sur les faits et suivre et évaluer les actions, ainsi que leurs impacts sur la vie des femmes et des hommes, des filles et des garçons.

Il est à signaler que l’ensemble des bases de données seront mises en ligne afin qu’elles soient accessibles à un large public.

Dans son intervention, Mme la Ministre a souligné les efforts fournis par le MFFE dans le but d’inclure les données Genre par une budgétisation sensible au Genre dans le cadre des programmes et de la planification politique, et ce en vue de favoriser la justice sociale.

Selon Mélanie Bride : « Le renforcement du rôle de la femme est un des piliers du partenariat de l’UE avec la Tunisie » et se concrétise notamment à travers « le soutien de la recherche et la capacité analytique en particulier les stéréotypes liés au Genre » qui permettraient de promouvoir et créer des opportunités effectives pour les femmes.