Algérie : Lancement d’une étude sur la participation politique des femmes dans les assemblées élues

ONU Femmes, en partenariat avec le Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Locales, a lancé le 31 mai 2016 à Oran, une étude portant sur les « Contraintes et opportunités des femmes élues locales en vue d’assoir un plan de renforcement des capacités des élues locales pour leur participation effective et durable dans la vie politique et pour un développement local sensible au genre ».

Date : vendredi 3 juin 2016

Cette étude s’inscrit dans le cadre du programme de coopération entre le gouvernement Algérien et ONU Femmes, portant sur le « Renforcement de l’effectivité de l’égalité des droits entre les femmes et les hommes 2015-2017 », avec le soutien financier du gouvernement belge.  

Cette étude, basée sur une enquête nationale, vise à identifier et analyser les opportunités ainsi que les contraintes rencontrées par les femmes élues locales, quatre ans après l’adoption de la loi organique du 12 janvier 2012 fixant les quotas de 30% de représentation des femmes dans les assemblées élues. Les résultats de cette étude permettront, d’une part, un meilleur ciblage des besoins de renforcement des capacités des élues locales et, d’autre part, à l’adoption de mesures adéquates pour contribuer à l’effectivité de leur participation politique.

Lors de cette journée de lancement, la directrice de la gouvernance locale au Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Locales, Fatiha Hamrit, a par ailleurs salué la progression de l’Algérie depuis l’entrée en vigueur de la loi organique mentionnée ci-dessus. Encore au 186ème rang mondial jusqu’en 2012, le pays a atteint la 26ème place dans le monde et la première dans la région arabe, en termes de représentativité des femmes dans les assemblées élues.