Tunisie : Session de formation sur la Programmation et la Planification stratégique selon la Gestion Axée sur les Résultats sensible au Genre

23 hauts cadres de la fonction publique et 3 représentantes de la société civile ont participé à la session de formation sur la Programmation et la Planification stratégique selon la Gestion Axée sur les Résultats sensible au Genre, organisée par ONU Femmes et tenue à Hammamet du 20 au 22 Avril 2016.

Date : lundi 25 avril 2016

Le programme de la session, menée par M. Mohamed Ghouil, expert formateur, a porté en premier lieu sur la définition du concept Genre et les objectifs de l’approche Genre.

Les Objectifs du Développement Durable (ODD) et de l’Agenda 2030 ont été également présentés, en mettant l’accent sur l’objectif 5 : Égalité entre les sexes. 

Mr Mahmoud Ghouil, expert formateur, 20 avril 2016 à Hammamet, Présentation de l’objectif 5 du Développement Durable. Photo : ONU Femmes

Mr Mahmoud Ghouil, expert formateur, 20 avril 2016 à Hammamet, Présentation de l’objectif 5 du Développement Durable. Photo : ONU Femmes

Par la suite, la formation a porté sur les étapes de la planification stratégique et la programmation selon la Gestion Axée sur les Résultats en intégrant le paramètre Genre aussi bien dans la formulation d’un résultat SMART, au niveau des composantes de la chaîne de résultats que dans l’élaboration des Indicateurs de résultats. Le Genre permet de comprendre la manière dont se construisent les inégalités entre les femmes et les hommes, les mettre en évidence et pointer leurs répercussions sur l’aptitude et les possibilités de participation au développement. Par ailleurs, dans une approche analytique, le Genre constitue un outil qui permet de mettre en évidence les liens qui existent entre les inégalités de Genre et les autres formes d’inégalités et de clivages économiques, sociaux, générationnels, culturels, ethniques, religieux ainsi que d’identifier les stéréotypes liés au féminin et au masculin.

Les représentants du gouvernement provenaient de la fonction publique, du Ministère de la Formation Professionnelle et de l’Emploi, du Ministère du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale, du Ministère de la Femme de la Famille et de l’Enfance, de l’Instance de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption et du Ministère de l’Intérieur. La société civile, quant à elle, était représentée par l’Association tunisienne pour la Prévention Positive et les SCOUTS.

Les activités ont été menées dans un cadre dynamique et interactif en organisant des exercices en groupe, favorisant les interactions entre les différents participants. Selon le rapport de formation sur la Gestion Axée sur les Résultats sensible au Genre, la moyenne des acquis des participants avant la formation, évaluée à 66 points, a évolué vers 324 points sur 400 points au total.

Participants et participantes à la session de formation sur la programmation et la planification stratégique selon la Gestion Axée sur les Résultats sensible au genre, 22 avril 2016 à Hammamet. Photo : ONU Femmes

Participants et participantes à la session de formation sur la programmation et la planification stratégique selon la Gestion Axée sur les Résultats sensible au genre, 22 avril 2016 à Hammamet. Photo : ONU Femmes

Le Genre étant un facteur déterminant au développement national, il est aujourd'hui acquis que la Gestion Axée sur les Résultats sensible au Genre est une condition préalable au développement durable et à l’inclusion sociale.